Variantes de règles sélectionnées

From Wikicarpedia
Jump to navigation Jump to search
This page is a translated version of the page Selected Rules Variants and the translation is 100% complete.
Other languages:

Originellement sur la page d’accueil officielle de www.carcassonne.de. Ce site n’est plus disponible.

Planification collective

par Bernd Eisenstein

Trois tuiles sont placées sur le côté, face visible. Les joueurs peuvent alors décider de prendre l’une des tuiles face visible ou une tuile de la pile. Si l’une des tuiles face visible est utilisée, elle est remplacée à la fin du tour, de sorte qu’il y a toujours trois tuiles à choisir.

Des abbayes pour tous !

par Bernd Eisenstein

Au début de la partie, chaque joueur reçoit une abbaye et la place face visible devant lui. Cette tuile peut être placée à tout moment de la partie au lieu d’en piocher une dans la pile.

Les architectes

par Tobias Stapelfeldt

Les tuiles sont réparties entre les joueurs, qui peuvent choisir de placer n’importe quelle tuile de ces piles individuelles. Il peut être stratégiquement utile de distribuer les abbayes séparément.

Manque de ponctualité des partisans

par Bernd Eisenstein

Un joueur ne peut pas poser un partisan sur la tuile qui vient d’être placée, mais seulement sur une tuile qui a déjà été placée (selon les règles habituelles de pose, bien sûr).

Moins de partisans

par Holger Peine

Le nombre de partisans est déterminé en fonction du nombre de joueurs :

  • 2 joueurs : 7 partisans
  • 3 joueurs : 6 partisans
  • 4 joueurs : 5 partisans

L’intérêt de cette variante est qu’elle incite les joueurs à se demander si un partisan doit vraiment être posé sur une tuile donnée.

Prisonniers

Si un partisan « entre » dans une ville déjà occupée via le placement d’une tuile de connexion, le joueur qui a posé le partisan peut choisir qu’il capture l’un des autres partisans de la zone. Dans ce cas, les deux partisans sont donnés au joueur : son partisan doit être affecté à la « garde ». Cependant, le « garde » peut être posé sur une tuile à tout moment, et le prisonnier est alors rendu à son propriétaire.

La bataille pour les abbayes complétées

par Frank Rudolf

  1. Pendant son tour, chaque joueur a deux tuiles à choisir dans sa main.
  2. Lors du décompte final, le score de chaque abbaye incomplète est attribué à l’adversaire. Dans le cas de plus de deux joueurs, c’est le joueur situé à gauche qui reçoit les points, ce qui oblige les adversaires respectifs à avoir des intérêts et stratégies différentes.

Cette variante offre au joueur la possibilité de transformer l’avantage de l’adversaire en matière d’abbaye en un avantage pour lui-même, en essayant d’empêcher l’adversaire de compléter une abbaye.

Une nouvelle vie

par Tobias Stapelfeldt

Au lieu de poser un partisan, un joueur peut choisir d’effectuer l’une des actions suivantes :

  1. S’installer : un voleur [1] appartenant au joueur peut être déplacé vers un pré inoccupé bordant la route.
  2. L’appel de la ville : un paysan peut être déplacé vers une ville inachevée bordant le pré.
  3. La guerre de religion : deux chevaliers du joueur peuvent être déplacés dans une abbaye occupée par un moine de l’adversaire, et le moine remis dans sa réserve.
  4. Le bandit de grand chemin : un chevalier du joueur peut être déplacé vers une section de route située sur l’une des tuiles de la ville où se trouvait le chevalier.

La course

par Tobias Stapelfeldt

Les mêmes règles que pour « Une nouvelle vie » s’appliquent. Après chaque action ou pose d’un partisan, le joueur peut sacrifier un point sur le plateau de score afin d’effectuer une autre action ou de poser un autre partisan.

Montagnes

par Tobias Stapelfeldt

Au lieu de placer la tuile comme d’habitude, le joueur peut transformer la tuile en montagne en la plaçant – à l’envers – à côté d’un pré sans route. Lorsqu’on place une tuile à côté d’une montagne, le bord de la tuile placée doit toujours être un pré sans route. Les partisans peuvent être posés sur la montagne en tant que mineurs et y rester jusqu’à la fin de la partie. Si un bouclier (forge) se trouve à moins de deux tuiles de distance d’un mineur, alors le mineur :

  1. Compte comme un chevalier lorsqu’il s’agit d’évaluer la ville en question, et
  2. Compte comme un paysan supplémentaire en relation avec la ville lors de l’évaluation finale.

Reconstruire

par Tobias Stapelfeldt

Après qu’un joueur ait placé une tuile comme d’habitude, plutôt que de suivre la procédure habituelle, il peut faire ceci à la place :

  1. Reculer son marqueur de score d’un nombre de points donné.
  2. Pour chaque point déduit, le joueur peut retirer une tuile inoccupée du terrain de jeu et doit alors la placer ailleurs. La tuile retirée ne doit pas toucher d’autres tuiles sur plus de deux de ses côtés, et son retrait ne doit pas diviser l’aire de jeu en parties non connectées.
  3. Un partisan peut être posé, sur la tuile retirée et replacée, comme d’habitude.
  4. L’évaluation se déroule comme d’habitude.

Un seul peut choisir

par Robert Vötter

Pour cette variante, un pion supplémentaire est nécessaire ; il sert à indiquer le joueur dont c’est le tour de jouer. Ce joueur pioche autant de tuiles qu’il y a de joueurs. Après avoir regardé les tuiles, il les distribue entre les autres joueurs comme il le souhaite, en conservant naturellement une tuile.

Variante a) : Distribuez les tuiles face cachée.
Variante b) : Distribuez les tuiles face visible, de sorte que tous les joueurs puissent voir les tuiles.

En commençant par le joueur dont c’est le tour, les joueurs placent alors leurs tuiles à tour de rôle.

Ensuite, le pion est transmis au joueur suivant et le jeu se poursuit selon le même principe.

Remarque : Il est souvent possible avec cette variante qu’un joueur passe sur une tuile qui peut sembler inutile, pour découvrir qu’un autre joueur l’utilise si bien que cela puisse contrecarrer ses plans.

Le Comte de Carcassonne : Variantes officielles

Même l’aristocratie est soumise à certaines règles, et ne peut pas simplement faire ce qu’elle veut. Les variantes suivantes prennent cela en compte et limitent la liberté du Comte. L’utilisation de ces variantes donne à cette mini extension encore plus de possibilités tactiques. Dans les deux variantes, le Comte ne peut plus être déplacé librement, mais plutôt :

  • À chaque fois qu’un nouveau partisan est posé dans la Ville de Carcassonne, le Comte est déplacé dans le sens des aiguilles d’une montre vers le quartier suivant ; ou bien
  • Le comte est déplacé vers le quartier de la ville où le nouveau partisan est posé.

Notes

Pour les licences et les explications des icônes, veuillez visiter la page des icônes.

  1. Icon Double Arrow Black.png Dans la seconde édition de Carcassonne, le voleur présent sur les routes a été renommé brigand et, depuis la version anniversaire pour les 20 ans du jeu, le terme voyageur (ou voyageuse) est maintenant utilisé.